Comment entretenir & nettoyer une véranda ?


Si vous aspirez à avoir une maison confortable, il importe d’adopter régulièrement certaines conduites, telles que le nettoyage de la véranda.

Faire un nettoyage régulier

Le nettoyage régulier est la première des conduites à tenir pour la propreté de sa véranda. C’est une mesure efficace, qui non seulement permet de camoufler l’éventuel vieillissement de la véranda, mais également d’en préserver le côté esthétique. Le nettoyage doit idéalement se faire à l’eau tiède savonneuse et avec une éponge douce, en plus d’un rinçage à l’eau simple. Pour que votre véranda ait un aspect des plus attrayants à la fin du nettoyage, nous vous conseillons de faire l’option d’un mélange simple d’eau et de produit de vaisselle sans ammoniac pour ses qualités dégraisseuses. Dans la mesure du possible, faites cet exercice aux moins deux fois en une année selon que vous soyez en zone urbaine, en bord de mer, ou en exposition au nord, et ce, sans utilisation de produits détergents, d’eau de javel ou de tampons abrasifs.

Un nettoyage selon le type de matériaux de la véranda

Pour nettoyer sa véranda, il est recommandé de tenir compte du type de matériaux utilisé, afin d’en préserver l’intégrité, et la durée de vie sur le long terme. De fait, les produits et méthodes de nettoyage et d’entretien de véranda varient selon le matériel ayant servi à la conception de la véranda. Ainsi, s’il s’agit d’aluminium thermolaqué, aucun entretien particulier n’est nécessaire. Il en est de même pour le nettoyage d’une véranda en polycarbonate dotée de toitures alvéolaires translucides, pour laquelle l’eau savonneuse simple suffira.

Pour ce qui est d’une véranda en bois, vous pouvez également faire usage d’eau savonneuse. Seulement en l’espèce, nous vous conseillons de faire application d’une lasure satinée tous les deux ans, ou d’une teinte à eau. La véranda en acier inoxydable ou en fer forgé, quant à elle, pourra être nettoyée avec de la peinture polyester tous les deux ans, et de l’enduit thermolaqué.

Les autres éléments à nettoyer

Entretenir sa véranda suppose aussi le nettoyage d’autres éléments et composantes que sont le vitrage, les rails de la véranda, les volets, les joints et garnitures d’étanchéité, ou encore les descentes d’eaux pluviales.

Pour l’entretien quotidien des vitrages de votre véranda, une lavette-éponge en microfibres, ainsi que de l’eau savonneuse, suffisent à assurer un nettoyage de qualité, et respectueuse de l’environnement. Sont à proscrire ici, les produits de nettoyage agressifs, ainsi que les produits d’entretien des plantes et des fleurs. En ce qui concerne les rails de véranda, l’embout suceur d’un aspirateur est le matériel idéal pour venir à bout de la poussière et des petits gravillons.

Il est par ailleurs conseillé de faire une inspection annuelle des descentes d’eaux pluviales, histoire de les débarrasser d’éventuels obstacles qui pourraient empêcher le passage de l’eau. L’entretien des chéneaux de véranda doit aussi être de mise ici.

Entretenir sa véranda suppose d’en faire fonctionner la quincaillerie comme il se doit, en veillant notamment au bon fonctionnement des pièces mobiles telles que les serrures, les coulissants, les aérateurs. De leur côté, les joints et garnitures d’étanchéité ne nécessitent pas de mesure. Vous aurez juste à les nettoyer avec un chiffon, une fois que le lavage à eau de la véranda sera terminé. Et pour les volets roulants intégrés de façade, le nettoyage se fera au niveau des lames, avec de l’eau claire et une éponge douce, alors qu’un tuyau d’arrosage conviendrait mieux au nettoyage des volets roulants de toiture. Cependant l’accès à la partie intérieure du volet est impossible il vous sera alors nécessaire de faire appel à votre installateur de véranda.

ON POSTED INDivers
Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *